Vous savez sans doute que les dispositifs de consignation électronique (DCE) seront bientôt obligatoires au Canada pour les transporteurs sous juridiction fédérale. Aux États-Unis, ils le sont déjà depuis quelques années.

Que vous soyez dans un processus de recherche d’une solution de DCE, ou que vous veniez juste de commencer à magasiner, cet article est pour vous. Nous avons rassemblé les meilleurs conseils pour réussir l’implantation des DCE dans votre flotte. Ces conseils sont tirés de webinaires réalisés en collaboration avec les transporteurs CNTL et Groupe TYT que vous pouvez visionner gratuitement.

Débutez vos recherches dès maintenant

Vous n’avez pas encore de solution de DCE? N’attendez plus et commencez vos recherches. Il s’agit d’une première étape cruciale. Au départ, vous voudrez définir vos besoins en fonction de la taille de votre flotte, du type d’opérations et de vos objectifs. En évaluant différentes solutions, vous pourrez établir laquelle répond le mieux à votre entreprise afin d’optimiser votre retour sur investissement.

Choisissez une période propice à l’implantation

Idéalement, vous voulez prévoir que le déploiement se fera à un moment plus tranquille dans vos activités afin que vos camions et vos chauffeurs soient disponibles. Vous réduirez ainsi l’impact sur vos opérations et aurez un meilleur contrôle sur le processus d’installation et de formation. Prévoyez suffisamment de temps pour bien communiquer les changements qui découleront de l’utilisation de DCE. Chauffeurs, répartiteurs, gestionnaire de flottes et autres gestionnaires doivent comprendre comment leur travail et celui de leurs collègues seront affectés.

Gardez en tête que le déploiement d’une solution peut se dérouler sur plusieurs semaines (même plusieurs mois!). Plus vous avez de temps, plus le processus de transition se fera en douceur.

Fixez un échéancier de déploiement

Combien ça prend de temps effectuer un déploiement? Voilà une question fréquente quand on parle de DCE. La réponse plate : ça dépend de plusieurs facteurs. Il faut tenir compte des éléments tels que :

  • taille de la flotte

  • nombre de terminaux

  • quantité d’information à entrer au système (profil des chauffeurs, camions, remorques, etc.),

  • intégration au logiciel de répartition

  • intégration au logiciel de paye ou autres logiciels en place

  • formation du personnel

  • installation des unités

Bien que la réponse à cette question varie pour chaque cas, nous voulions vous offrir une réponse satisfaisante et un exemple concret. Voici un survol du temps requis pour les principales étapes du déploiement de CNTL, une flotte qui compte plus de 1 000 camions.

Déploiement DCE pour transporteur CNTRL avec ISAAC

Comme on le voit ici, la période la plus longue est celle du processus d’achat. Connaître vos besoins, et les fonctionnalités essentielles que vous recherchez dans une solution, vous permettra d’assurer le succès de votre déploiement.

Soyez conscient des impacts de la règlementation

La règlementation canadienne sur les DCE ne modifie pas les heures de service, mais plutôt la manière dont ces heures sont enregistrées et rapportées. Dans la formation à votre personnel, n’oubliez pas de présenter ces principaux changements qui auront un impact sur leur travail.

  • Les mouvements lents seront détectés – Le statut « conduite » s’enclenchera automatiquement à partir de 8 km/h.

  • Les chauffeurs contrôlent toute modification – Bien que le statut « conduite » ne puisse pas être modifié en soi, les autres changements effectués doivent toujours être approuvés par le chauffeur avant de prendre effet.

  • Statut « en service » après un bref arrêt – Le DCE canadien devra automatiquement faire passer le statut du chauffeur « en service » après un arrêt de six minutes, si le changement n’est pas effectué manuellement par le chauffeur.

  • Fonction de déplacement dans la cour – Les chauffeurs circulant ailleurs que sur une voie publique devront activer le statut de déplacement dans la cour, sinon le DCE enregistrera de la conduite. La conduite de cour sera automatiquement désactivée à l’atteinte de 32 km/h.

  • Segments de conduite non assignée – Chaque segment de conduite devra être enregistré, et ce, même si quelqu’un d’autre déplace un camion. Les chauffeurs seront invités à examiner les segments de conduite non assignée lorsqu’ils se connectent, et à rejeter ceux qui ne leurs appartiennent pas.

Prenez la bonne décision

Prendre la bonne décision, c’est peut-être plus facile à dire qu’à faire. N’hésitez pas à demander des références à d’autres transporteurs qui ont déjà fait la transition vers les DCE. Ils pourront vous aider à poser les bonnes questions aux fournisseurs. Ils pourront également vous partager leur expérience et leurs meilleurs trucs. En discutant avec des flottes qui utilisent les DCE, vous serez en mesure de voir comment ça se déroule sur le terrain.

Voyez dans nos webinaires sur demande comment cette transition s’est passée pour Groupe TYT et CNTL (en anglais).

Visionner le webinaire Groupe TYT
Visionner le webinaire CNTL

Partagez avec votre réseau!

Vous avez aimé l’article?
Faites-le découvrir à votre réseau!

Ne manquez jamais un article!

Abonnez-vous au blogue et recevez en primeur nos articles directement dans votre boîte de réception.

Qu’en pensez-vous?